Partenaires

Le projet Supmed s’appuie sur des partenariats reconnus en Egypte et au Liban pour mettre en œuvre ses activités auprès des acteurs locaux et assurés une diffusion optimal des résultats du projet.

Le CIHEAM IAMM : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier

Coordinateur et co-financeur du projet,  assure la maîtrise d’ouvrage et la coordination scientifique.

Partenaires Liban

Le Plan Vert et le projet HASAD

cofinanceur et membre du comité de pilotage SupMed

Institution publique libanaise crée en 1963 pour promouvoir le développement local agricole au niveau des zones rurales au Liban. Elle est administrativement sous la tutelle du ministère de l’agriculture.

Le Plan Vert intervient dans les territoires en s’appuyant sur les autorités agricoles locales représenté par les directions régionales de l’agriculture et des municipalités. Au-delà de son rôle principal d’amélioration de l‘infrastructure agricole, il intervient depuis sa création dans l’élaboration de la stratégie agricole au Liban. Il assure la coordination du projet Hilly Areas for Sustainable Agriculture Development (HASAD) dont les activités sont étroitement liées au projet SupMed sur la plaine de la Beqaa.

Le Centre Agricole Privé de Hermel

Maitrise d’œuvre du projet SupMed sur le terrain

Créé en 2012, il est très présent auprès des agriculteurs locaux, il assure le conseil agricole, la vente d’intrants agricoles (systèmes d’irrigation, etc.), la trituration et la mise en bouteille de l’huile d’olive biologique et l’organisation de sessions de formation. Pour le projet SupMed, il est chargé de maitre en œuvre les activités d’identification et de suivi des agriculteurs, la mise en place des parcelles de démonstration et les activités de formation. Il contribue à la définition de la charte de bonnes conduites et à la gestion de la future pépinière collective.   

L’Union des municipalités de Baalbek-Hermel et l’Union des coopératives de Hermel

Membre du Comité d’appui du projet SupMed

Très engagées localement dans l’encadrement et le suivi de la production agricole dans la zone de Beqaa. Ces deux organisations seront impliquées au niveau du Comité d’appui. Les municipalités constituent le premier maillon pour interagir et mobiliser les agriculteurs, mais également les coopératives, les associations et le secteur privé (filière) très impliqués dans la production agricole. En effet, l’Union des municipalités assure la relation avec les agriculteurs de la région; ils soutiennent le Centre Agricole Privé de Hermel et gèrent administrativement le système d’irrigation, au travers d’un comité. Les municipalités transfèreront la responsabilité du système d’irrigation nouvellement crée aux associations d’irrigants.

L’Union régionale des coopératives de Baalbeck-Hermel comprend 10 coopératives de femmes et 8 coopératives d’agriculteurs. L’Union des coopératives est à but non lucratif, elle facilite les activités et la commercialisation des produits et apporte son soutien aux activités de renforcement des capacités.

Le Ministère de l’Agriculture

Membre du comité d’appui SupMed

Il est impliqué au niveau des territoires ruraux au travers des directions régionales de l’agriculture (une direction par gouvernorat) et des centres régionaux agricoles pour le conseil agricole. Ces derniers participent au Comité d’appui SupMed.

La Faculté d’agronomie de l’Université libanaise (Département d’Économie Rural)

Membre du comité d’appui SupMed

Elle possède une expertise importante en matière de projets nationaux et internationaux, sur le développement rural dans la Beqaa en lien avec les enjeux climatiques, d’immigration et de création d’emplois. Elle contribuera aux actions de renforcement de capacités de diffusion et de capitalisation des résultats du projet.

Partenaires Egypte

Executive Agency for the Comprehensive Development Projects (EACDP)

Cofinanceur et membre du comité de pilotage Supmed

Cette agence est un département du ministère de l’agriculture en charge de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des projets de développement. Elle sera le partenaire institutionnel clé du projet SupMed en Egypte.

Ce département est responsable de la mise en œuvre de l’ensemble des actions financées dans le cadre des conventions signées depuis 1970 entre le ministère de l’agriculture et le Programme Alimentaire Mondial (PAM). Actuellement, ce département doit identifier et mettre en œuvre des stratégies d’adaptation face au changement climatique dans le cadre du programme « Building Resilient Food Security Systems to Benefit the Southern Egypt Region » financé par le PAM.

Le projet conduit actuellement par l’EACDP en Egypte a déjà mis en œuvre dans plusieurs gouvernorats  une base de données rassemblant, par agriculteur et par milieu biophysique (sol, climat, fertilité, etc.), des données sur les pratiques des agriculteurs et l’ensemble des contraintes auxquelles ils sont soumis : travail, accès à l’eau, accès au marché, etc. Cette base de données devrait être extrapolée et renforcée en abordant des questions organisationnelles pour le gouvernorat de Louxor, zone d’étude du projet SupMed.

Sur le terrain, l’EACDP travaille en partenariat avec les services régionaux du ministère en charge de la vulgarisation, qu’elle mobilise dans le cadre de ses activités courantes. Elle s’appuie également sur les compétences de l’Agricultural Research Centre (ARC), dépendant également du ministère, dont les chercheurs sont présents dans les gouvernorats pour renforcer les services de vulgarisation. Elle permettra ainsi de toucher d’autres partenaires locaux, également importants sur le terrain.

EACDP est chargé de la mise en place de la stratégie agricole régionale au niveau du Sud Egypte 2020. Sa participation au projet constituera une excellente opportunité d’élaborer un plan d’action concret découlant de cette stratégie.

Egyptian Association for Sustainable Development (EASD)

Maitrise d’œuvre du projet SupMed en Egypte

Cette association de terrain est présente dans la zone d’intervention du projet depuis 2016. Elle est impliquée dans les formations et l’élaboration participative et le test des initiatives d’adaptation au changement climatique auprès des ménages agricoles. Elle compte aujourd’hui 500 agriculteurs adhérents. L’EASD est spécialisée dans le conseil agricole dédié aux stratégies d’adaptation face au changement climatique et aux enjeux socio-économiques. Elle collabore étroitement depuis sa création avec l’EACDP.

Pour le projet Supmed, elle est chargée de maitre en œuvre les activités d’identification et de suivi des agriculteurs, la mise en place des parcelles de démonstration et les activités de formation. Elle contribue à la définition de la charte de bonnes conduites et à la gestion des futurs investissements collectifs (broyeur et composteurs pour la fabrication d’engrais vert).   

Le Centre d’études de développement rural (Université du Caire, Faculté d’agronomie)

Membre du Comité d’appui du projet SupMed

Il regroupe des enseignants-chercheurs spécialisés dans le domaine de l’économie et de la sociologie rurale ayant une expertise reconnue, sur les innovations sociales respectueuses de l’environnement dans les territoires ruraux par les bailleurs de fonds internationaux (Banque Mondial, FAO, GIZ). L’équipe a reconnu pour son expertise sur les projets d’irrigation et l’évaluation du fonctionnement des associations d’usagers de l’eau.

Elle contribuera aux activités de renforcement de capacités, de diffusion et de capitalisation du projet SupMed.

Le Département de statistiques et de développement agricole et rural du Ministère de l’agriculture égyptien

Membre du comité d’appui SupMed

Le CIHEAM-IAMM entretient une collaboration très étroite avec ce département dans le cadre du programme européen ENPARD pour la réflexion autour des déterminants d’une agriculture durable, il pourra aussi être mobilisé pour le projet SupMed. Dans ENPARD, une réflexion sur le conseil agricole avec un focus spécifique sur les stratégies d’adaptation face aux différents types de changements (y compris climatique) a été également initiée.

Le département contribuera aux activités de diffusion et capitalisation des résultats du projet.